Top
icon menu

Le lymphome : Comment le diagnostiquer et le traiter ?

16 nov 2018

Dans le corps humain, nombreux systèmes veillent à sa protection des facteurs internes et externes et sauvegardent la perpétuité de notre race ; Le système nerveux, le système respiratoire, l’appareil cardio-vasculaire, l’appareil uro-génitale…. et le système lymphatique.

Le système lymphatique est un ensemble de vaisseaux à sens unique qui prennent naissance dans différents tissus des organes pour rejoindre les ganglions qui se trouvent dans plusieurs parties du corps.
Le liquide qui circule dans ces vaisseaux s’appelle la lymphe, ou liquide lymphatique. Il s’agit d’un liquide jaunâtre parfois incolore, il transporte quelques nutriments, des hormones mais surtout les lymphocytes (type de globules blancs) qui jouent un rôle principal dans l’activation du système immunitaire pour la défense du corps humain des infections virales, bactériennes ou tout corps étranger.

Qu’est ce qu’un lymphome ?

Le lymphome est un cancer du système lymphatique. Les lymphocytes qui circulent dans tout le corps peuvent présenter des anomalies et causer une tuméfaction (formation de tumeur) dans un ou plusieurs organes et même la moelle osseuse.

Les causes du lymphome restent inconnues. Beaucoup d’études ont été réalisées pour trouver des liens mais les causes restent des hypothèses, on cite l’hérédité, des infections bactériennes spécifiques, les infections virales par le virus Epstein-Barr, le facteur environnemental : la pollution, et même les grandes expositions aux champs magnétiques, aux solvants organiques (acétone, éthanol…) et aux pesticides.
Un lymphome c’est une atteinte de notre système immunitaire donc une atteinte aux défenses de notre corps contre les maladies et les infections. 

Les différents lymphomes

Il existe deux types majeurs de lymphomes : le lymphome de Hodgkin et le lymphome non hodgkinien (LNH). Les lymphomes de Hodgkin ou (maladie de Hodgkin) sont moins fréquents et touchent surtout les jeunes. Ils sont caractérisés par la présence de cellules anormales appelées cellules de Reed-Sternberg.

Les lymphomes non hodgkinien ou LNH touchent principalement les personnes âgées et surtout de sexe male. On distingue plusieurs types de lymphomes LNH, selon l’origine de la cellule cancéreuse. Les lymphomes LNH type B (origine lymphocyte B) sont les plus courants, se développent vite et sont très agressifs. D’autres lymphomes sont virulents tels que Les lymphomes T (origine lymphocytes T) périphérique, les lymphomes lymphoblastiques et moins virulents sont les lymphomes T cutanés et lymphomes lymphocytiques.

Comment le diagnostiquer et le traiter ?

Plus le diagnostic du lymphome se fait vite, plus les chances de rémission augmentent.
Les ganglions sont situés au niveau du cou, des aisselles, de la clavicule et de l’aine, leur inflammation, indolore, est un des symptômes qu’il ne faut pas les négliger.
D’autres signes apparaissent, tels que perte de l’appétit et du poids, essoufflement et fatigue, fièvre persistante la nuit et des céphalées, signes confondus généralement avec d’autres maladies bénignes et qui n’est pas le cas avec les lymphomes.

Selon le type du lymphome et son stade, différents traitements sont prescrits aux sujets porteurs mais le résultat est variable selon la réponse du patient aux traitements.
Toutefois, ces traitements garantissent la réduction des ganglions atteints, limitent les symptômes, pour aboutir à une rémission et une guérison totale parfois.