Top
icon menu

Augmentation mammaire, que faut-il savoir ?

12 déc 2018
Augmentation mammaire Tunisie

L’augmentation mammaire est une intervention chirurgicale esthétique ou reconstructive.
Elle vise à augmenter le volume, à remodeler la forme et améliorer la sensation de la poitrine d’une femme. Elle est reconstructive aussi dans les cas de mastectomie (ablation de sein).
Cette intervention consiste à la pose d’implants mammaires qui diffèrent selon le résultat recherché par la patiente.

Les différents implants mammaires

les formes : les implants mammaires peuvent avoir une forme anatomique en goutte d’eau pour des courbes naturelles ou ronde pour un galbe mammaire plus développé.
les types : il existe deux types d’implants mammaires : l’enveloppe souvent en silicone est remplie soit d’eau physiologique ou de gel de silicone.
Les implants en silicone sont les plus utilisés en esthétique mammaire pour leur apparence et sensation naturelle, leur pose nécessite une incision plus large.
Les implants en solution saline (eau physiologique), donnent une apparence plus ferme (moins naturelle) mais ont l’avantage d’être insérés vides puis remplis ne nécessitant qu’une minime incision. Les éventuelles fuites sont assimilées par l’organisme.

Le lipomodelage

Le lipomodelage est la solution naturelle d’augmentation mammaire. Il consiste à transférer les graisses de la patiente après liposuccion de son ventre ou cuisses vers les seins. La graisse aspirée est centrifugée puis injectée dans la poitrine de la patiente, cette intervention est appelée aussi lipofillig.
Cette augmentation mammaire est plus naturelle mais elle est limitée à l’augmentation d’une taille du bonnet. Une réinjection de graisse se fait généralement après 6 mois, vu qu’elle fond dans l’organisme. Le lipomodelage sert aussi à retoucher les imperfections esthétiques chirurgicales ou camoufler les bords d’un implant chez une femme très mince.

Les consultations avant l’intervention

Au cours de ces consultations, la patiente explique ses attentes et le chirurgien plasticien détaille le genre d’implants à utiliser, les résultats attendus selon la forme de son buste, sa silhouette, l’élasticité et l’épaisseur de sa peau. Il lui explique aussi les techniques adoptées au cours de l’intervention et les éventuelles complications.
Un bilan pré-opératoire, une mammographie et une échographie sont demandés ainsi qu’une consultation anesthésie, ceci après les 15 jours de réflexion obligatoires.

L’intervention chirurgicale

L’intervention se fait sous anesthésie générale et nécessite une hospitalisation de 48 heures.
Pour des cicatrices invisibles, les incisions pour poser les implants mammaires sont axilaires (dans l’aisselle), sous mammaires ou au niveau des aréoles.
Après l’intervention, des antalgiques sont prescrits pour contrer les douleurs ressenties par la patiente. Les œdèmes commencent à disparaître après 15 à 20 jours et les bleus au bout d’un mois.

Le suivi d’une augmentation mammaire

La patiente doit porter un soutien-gorge de sport pendant 6 semaines, ne doit pas pratiquer d’activités physiques les 2 premiers mois. Elle peut reprendre son travail au bout de 2 semaines.
Un contrôle chez le chirurgien est à faire chaque trimestre pour aboutir au résultat définitif au bout d’une année.