Top
icon menu

Liposuccion : l’essentiel à connaître !

28 juin 2019
Liposuccion : l’essentiel à connaître !

La liposuccion est l’une des opérations chirurgicales les plus cotées en esthétique pour l’affinage ou le remodelage de silhouette. Elle reste néanmoins assez délicate. Les détails les plus anodins sont donc à cerner, concernant cet acte. Voici le guide complet pour tout savoir sur la liposuccion.

Qu’est ce que la liposuccion ?

Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui consiste à faire une aspiration du surplus de graisse dans des zones précises du corps tel que le ventre, les fesses et l’arrière des cuisses. Ces graisses sont en effet difficiles à éliminer via les régimes alimentaires habituels ou même rigoureux ainsi que le sport.

Cette opération vise à redessiner et à équilibrer toutes les parties du corps. Elle peut être envisagée après une perte de poids, comme chez certains patients atteints de la «culotte de cheval », utilisée pour désigner un excès de graisse en arrière des cuisses et des fesses. Elle est aussi appliquée sur diverses autres zones du corps comme les mollets, l’abdomen, les genoux, les bras et également le visage et le cou.

Dans des situations moins graves, cette opération n’est pas nécessaire, comme pour enlever de manière définitive les bourrelets désagréables au niveau du dos, du ventre, du pli du soutien gorge et des hanches ou ceux plus discrets comme sur les côtés du dessus du jean. Dans ces cas là, on se voit plutôt prescrire la crylipolyse qui permet de réfrigérer et par la suite de détruire les adipocytes dans une zone à traiter.

Il faut savoir aussi que la liposuccion peut être pratiquée pour compléter une autre opération comme un lifting ou une plastie. Elle est cependant contre-indiquée chez certaines personnes comme les fumeurs chroniques, les femmes utilisant la pilule ou encore les personnes présentant un risque important de phlébite.

Conditions d’une opération de liposuccion :

Généralement, l’opération est pratiquée le matin pour une sortie vers la fin de l’après-midi ou même le lendemain, dans le cas d’une liposuccion importante nécessitant une nuit d’hospitalisation. D’ailleurs il faut noter que plus le volume de graisses à enlever est grand plus le risque d’une complication éventuelle est élevé, d’où la nécessité de l’hospitalisation dans certains cas. Il est aussi fortement déconseillé d’enlever plus de cinq litres de graisses à la fois.

La liposuccion se pratique le plus souvent sous anesthésie générale, mais peut aussi se faire sous anesthésie locale pour une opération de petite surface.

La première consultation :

La première consultation avec le chirurgien est importante. Il posera plusieurs questions pertinentes pour connaître les antécédents médicaux ou chirurgicaux du patient, le mettre en confiance, connaître ses inquiétudes et ses exigences et surtout pour enlever tout risque lié aux contre-indications telles que les troubles cardiaques et les troubles de coagulations.

Le chirurgien pourra procéder par la suite à un examen de la silhouette et de la peau. En effet, la qualité de la peau et sa tonicité sont importantes pour estimer la période de convalescence. Le médecin expliquera enfin de compte, les étapes de l’opération, étalera tous les risques et complications susceptibles de se produire même les plus improbables.

Enfin de consultation, un devis est remis au patient détaillant tous les frais de l’opération : bloc opératoire, anesthésie, honoraires...etc. Il lui sera demandé de remettre, une fois décision prise, des documents signés pour la consultation suivante.

Un Rendez-vous purement informatif !

Le premier rendez-vous avec le chirurgien permet d’apporter le plus d’éléments possible au patient pour prendre connaissance de tous les éléments de l’opération. A la suite de cet entretien avec le chirurgien, le patient profitera d’un délai de réflexion de 15 jours obligatoire. La date de l’opération est fixée à la deuxième consultation. Un deuxième avis est toujours recommandé pour s’assurer des propos émis par le chirurgien.

L’après liposuccion ?

Après la liposuccion, le patient peut rester sous surveillance pendant quelques heures pour une récupération complète mais aussi pour éviter toute mauvaise surprise postopératoire comme un malaise vagual ou une chute de tension. Par la suite, la personne devra porter une gaine ou un vêtement de compression pendant une durée de deux à quatre semaines suivants l’opération. Parmi les séquelles de cette opération, les gonflements des parties aspirées et aussi des ecchymoses qui peuvent perdurer plus d’un mois après l’acte. On peut se faire prescrire des antalgiques pour soulager les douleurs et des séances de drainages pour faciliter la guérison de la peau.  Les points de sutures sont enlevés au bout de 10 jours après l’opération. Comme les incisions dans ce type d’opérations sont petites, les cicatrices seront très courtes pour un rétablissement aisé.

Un congé est-il nécessaire ?

Et bien oui ! Pour le moins d’une dizaine de jours et même plus suivant la complexité de l’intervention mais aussi la nature de l’emploi. On ne peut reprendre les activités sportives qu’après un mois de repos au moins !

Le résultat de la liposuccion ?

Le temps pour déceler le résultat d’une liposuccion varie suivant la zone traitée, plus celle-ci est proche du cœur plus le résultat est visible rapidement : un petit mois pour le ventre, deux mois pour la culotte de cheval et environ trois pour les genoux.  Par ailleurs, toute zone traitée ne doit pas être douloureuse au toucher ! A la suite de l’opération, on doit éviter de grossir, car en reprenant du poids, on risque aussi que la graisse touche la zone opérée et annuler donc le résultat de l’opération, pire encore, on risque aussi de reprendre de la graisse ailleurs !