Top
icon menu

Piqûres de guêpe, d’abeille, de bourdon ou de frelon : est-ce dangereux ?

  • Accueil
  • Actualités
  • Piqûres de guêpe, d’abeille, de bourdon ou de frelon : est-ce dangereux ?
15 oct 2018

Au printemps ou à l’automne, passer des moments en plein air, à la campagne ou dans la nature est un régal, mais ces moments de bonheur peuvent être interrompus par un désagrément : les piqures d’hyménoptères.
On appelle hyménoptère, un ordre d’insectes tel que la guêpe, l’abeille, le bourdon et le frelon.

Réactions et symptômes

Les piqures des hyménoptères sont douloureuses, parfois dangereuses et peuvent provoquer trois types de réactions ;
•    Une réaction locale, très fréquente, se manifestant par une rougeur locale, un œdèmedont l’importance varie selon l’endroit de la piqure (main, visage, cou...)
•    Une réaction allergique qui varie selon les personnes et leurs réponses aux allergènes. Elle peutêtre dangereuse en cas de choc anaphylactique. Les manifestations peuvent être cutanées (rougeurs, gonflement), respiratoires (œdème des voiesrespiratoires qui peuvent provoquer un étouffement), neurologique (vertiges et évanouissement) et gastriques (diarrhée et vomissement)
•    Une réaction toxique qui dépend de la quantité de venin injecté par les multiples piqures. La personne piquée présente à part les réactions locales, des maux de tête, une pâleur, une chute de tension et une convulsion. Une surveillance médicale est indiquée dans ce cas.
Les symptômes des piqures d’hyménoptères disparaissent au bout de 48 heures, au-delà de ce délai, il faut consulter un médecin.

Comment réagir à ces piqures ?

Dès la piqure, essayez d’identifier l’insecte quand c’est possible.
Les guêpespiquent sans laisser de dard.
Les frelons ont un dard long, leurs piqures sont plus profondes, accédant aux vaisseaux sanguins, le dard y injecte son venin directement et de ce fait, la réaction est rapide.
Les abeilleslaissent l’aiguillon et la glande à venin dans la peau, et l’injection du venin continue, pour cette raison il est conseillé de retirer immédiatement le dard.
Il est recommandé de bien laver à l’eau et au savon la zone piquée, la désinfecter avec une solution antiseptique. Pour stopper la réaction inflammatoire, appliquer des glaçons dans un linge propre sur la piqure de l’insecte.
En cas de douleur, il est conseillé de prendre un antidouleur par voie orale.
Si une réaction allergique ou toxique se manifeste, tels qu’œdème du visage, gêne respiratoire, étouffement, vomissement et des démangeaisons intenses, allongez la personne piquée en surélevant ses jambes, et transportez-la en urgence à l’hôpital.

Conseils pratiques

Evitez de roder autour ou de toucher les nids d’abeilles ou de guêpes. Passez ce message à vos enfants, dont la curiosité peut les mettre dans des situations désagréables, voire dangereuses.
Pour vos sorties dans la nature, munissez-vous toujours d’anti-inflammatoires et d’antidouleurs dans votre boite de premiers secours.
En cas de piqure par abeille, frelon, bourdon ou guêpe, ne paniquez pas afin d’éviter d’accélérer la circulation sanguine qui va entrainer la propagation rapide du venin de ces insectes dans le corps.  Vous pouvez ralentir ou amortir la réaction à ces piqures en gardant votre sang froid malgré la douleur.
Si la piqure est sur la main, retirez bagues et bracelets avant qu’elle ne gonfle et consultez un médecin si la réaction est intense ou si les symptômes persistent.